Quel problème suis-je en train de me créer maintenant ?

.

Question: « Mon problème c’est le ressenti de mon corps et de mes émotions. Je fais un blocage total là-dessus, je ne ressens presque rien. Comment faire ? »

Réponse: Donc, si je comprends bien, ton problème c’est que tu ne ressens presque pas ton corps et tes émotions et que tu considères que tu dois avoir un blocage total, c’est bien ça ?

Peux-tu me dire en quoi c’est un problème ?

Cela t’empêche-t-il de faire quoi que ce soit comme d’avoir des relations ou de travailler? Est-ce que ça t’empêche d’être heureux et de vivre pleinement ?  Ou est-ce que le véritable problème c’est ta croyance dans le fait que tu devrais ressentir plus ton corps et tes émotions ?

Ensuite, comment peux-tu affirmer que tu fais un blocage là-dessus ? Sur quoi te bases-tu pour pouvoir en conclure cela ? Est-ce que cette idée ne viendrait pas juste du fait de croire que ça devrait être autrement, que les sensations devraient être autrement ?

Tu n’es pas obligé de répondre à toutes ces question pour le moment, mais laisse-les traîner quelque part en toi et ouvre-toi simplement à l’éventualité que tu te sois trompé, que tu te sois alarmé pour rien.

Maintenant, imagine pendant une seconde que tu te sois trompé, que tu n’aies aucun blocage, aucun problème de ressenti et que ta sensibilité aux émotions soit en fait tout à fait normale. Admettons que tu sois juste un peu moins sensible que d’autres, mais après tout on n’est pas tous pareils. Certains sont aussi plus sensibles à la douleur que d’autres et ça n’en fait pas un problème pour autant, non ? Mais, je ne te demande pas de me croire sur parole et je ne te demande pas non plus de ne plus croire à ces histoires, juste de les mettre de côté et d’imaginer pendant une seconde qu’il n’en soit rien. Imagines, par exemple,  que tu aies passé des tests scientifiques indiscutables qui auraient prouvé cela.

Alors, à cet instant précis, sachant que tout est normal et que tu n’as aucun problème, comment te sens-tu ?

Soulagé? Décontracté? léger ?

Peut-être que cela ne durera que quelques secondes, tout dépendra de la vitesse à laquelle les idées affirmant que tu as bel et bien un blocage reviendront, bien sûr. Mais s’apercevoir de ça durant une seule seconde est suffisant.

Il ne te suffira que d’une seule seconde de détente pour comprendre que le seul problème est de croire que tu en as un. Et quand ceci est réalisé profondément, alors ça ne peut plus jamais être oublié. Un mouvement de lucidité se met à voir tout sous un nouveau point de vue. Ce qui, avant, semblait être un autre problème pourra être regardé sous un nouveau jour. Et quand le jour se lève sur l’ensemble de nos croyances, celles-ci ne peuvent plus demeurer dans l’ombre. Elles n’ont pas d’autre issue que de se fondre dans la clarté.